Programme N°1:
Compensation CO2 & Evitement / Label Bas-Carbone

Programme N°1:

Compensation CO2 & Evitement / Label Bas-Carbone


En pratique, le Label Bas-Carbone permet de réaliser des actions de compensation et d'évitement et permet d'accéder en particulier à des projets orientées vers la gestion des espaces forestiers sur le territoire Français.

Logo Label Bas-Carbone

1. La compensation par la gestion des forêts

Le label Bas-Carbone propose plusieurs techniques de gestion forestières en fonction des projets, à savoir:
- Le balivage
- Le boisement
- La reconstitution de forêts dégradées
1.1. Le balivage
Je suis personnellement partisan du fait qu'il faut laisser les espaces forestiers se débrouiller tout seul. En effet, force est de constater qu'ils n'ont absolument pas eu besoin de nous pour se développer jusqu'alors et la biodiversité est en particulier extrêmement développée dans les bois non entretenus, véritable lieu de vie et refuge pour la faune notamment. Cependant nos besoins sont inverses à ce procédé naturel et nous avons besoin de valoriser la filière bois si nous voulons réussir notre transition écologique vers la neutralité climatique.

Le balivage consiste ainsi à transformer un taillis en futaie. Le principe est simple, permettre aux plus beaux arbres de se développer et devenir des arbres de haut jet, en élaguant les abres alentours et en leur laissant un espace suffisamment grand pour qu'ils puissent se développer. Une vingtaine d'année plus tard, les arbres de haut jet selectionnés ayant suffisamment grandi, le processus est réalisé à nouveau pour créer des strates dans l'espace concerné et ainsi organiser une sorte de "roulement".
Exemple de taillis sous futaie
Au bout d'une centaine d'année, les plus gros spécimens seront coupés puis valorisés pour devenir des matériaux de construction. Cette technique dispose d'un double avantage. Le bois capte et séquestre le carbone durant toute sa croissance et le fait de le valoriser en matériau de construction permet de continuer de stocker du carbone sous une forme solide (à l'inverse du bois de chauffage par exemple, ou le CO2 est relâché dans l'atmosphère lors de la combustion).

Des études scientifiques démontrent en outre que la captation de carbone est plus importante dans une forêt disposant de gros arbres que dans une forêt non entretenue.
1.2. Le boisement
Le boisement est la deuxième technique proposée par le Label Bas-Carbone. Dans ce contexte l'objectif est de boiser des espaces non boisés initialement (donc planter concrétement des arbres) et non utilisés par ailleurs, comme une friche par exemple.

Il faut être vigilant cependant, le boisement permet en effet de capter du CO2, mais l'ensemble des végétaux qui poussent sur une parcelle non boisée captent également du CO2, ainsi, 1 ha de prairie capte approximativement autant de CO2 que 1 ha de forêt. Dans ce contexte, la transformation d'une prairie en bois doit être une action réfléchie et doit avoir une objectif cohérent vis à vis de son utilité pour l'environnement et pour notre société.

Un deuxième point de vigilance à avoir concerne les boisement de type mono-culture et dont les essences sont peu adaptées à la transition climatique dans laquelle nous évoluons.
- La mono-culture ne favorise pas la biodiversité et présente notamment un risque de propagation des maladies important.
- Le choix des essences est important car le réchauffement climatique a été constaté et certains arbres ne sont pas adaptés aux nouvelles conditions climatiques auxquelles ils doivent faire face.

Pour toutes ces questions, le Label Bas-Carbone offre des garanties afin que les porteurs de projets puissent réaliser leurs projets dans les meilleures conditions possibles et pour que leur financement ne soit pas vain.
1.3. La reconstitution de forêts dégradées
Comme l'indique le titre de cette catégorie, le financement de ces projets permet de contribuer à restaurer des espaces dégradés par des des évenements climatiques extrêmes tels que des feux de forêts, des tempêtes, le développement de maladies ou bien encore des inondations.

2. La compensation par l'évitement

Dans ce contexte, une multitude de mesures sont portés par le gourvenement et diverses initiatives émergent de structures privées pour offrir des solutions alternatives moins énergivores dans le secteur de l'agriculture, des transports, du bâtiment, etc...

Concernant l'agriculture:
- Une première méthode agricole "Carbon Agri" a été développée par l'Institut de l'élevage (IDELE). Elle cible les réductions d'émissions en élevages bovins et de grandes cultures.
- Une seconde méthode agricole "Haies" a été développée par la Chambre d'Agriculture des Pays de la Loire. Elle cible la gestion durable des haies.
- Une troisième méthode agricole "Plantation de vergers" a été développée par la Compagnie des Amandes.

Le Label Bas-Carbone est relativement récent, aussi, le nombre de projets est pour l'instant restreint, mais de nombreux textes sont en cours de rédaction et les autres secteurs mentionnés ci-dessus sont visés par le Label Bas-Carbone.

N'hésitez pas à me laisser un message si vous souhaitez en savoir plus. Je serais ravi de vous accompagner dans vos actions de compensation accompagnant votre Stratégie Bas-Carbone.


Bérenger COLLOTTE
CEO / Consultant en environnement & Stratégie Carbone

Ma Mission

Réaliser un Bilan Carbone® vous permettant de prendre connaissance de votre impact sur la planète. Vous accompagner ensuite dans la mise en place d'une stratégie Bas-Carbone et en actions de compensations concrètes afin de trouver un équilibre consommation / Compensation vous permettant de contribuer de manière essentielle à l'atteinte de l'objectif de neutralité carbone mondiale à l'horizon 2050.